"Les Nouvelles Chansons de Radiohead"
par Holly Slingsby
tiré de Catalyst #5 : www.oxfordcity.co.uk/catalyst/5/
Traduit par Xavier, kaurijai par Mona.
Jonny, à l'enversJe suis certaine de ne pas être la seule à se demander à quoi pourra bien ressembler le nouvel album de Radiohead. Je suis aussi convaincue de ne pas être la seule à mourir d'envie d'écouter le disque, ou au moins une partie, mais je suis la seule à l'avoir fait.

Comme nous le savons tous, Radiohead est, dans un style très "Groupe de Gentlemen", un groupe "local". Donc il peut sembler normal qu'ils aient enregistré dans les parages les sections de cordes de certains titres (je vous dirais bien où mais je n'en ai pas le droit, et l'expression "lieu secret" est tellement vulgaire). Et je peux vous dire que ces nouvelles chansons sont foutrement bonnes, ce qui est un euphémisme.

J'ai entendu l'enregistrement des sections de cordes pour deux titres, 'Dollars and Cents' et 'How to Disappear Completely and Never Be Found', l'une d'entre elles étant écrite d'une manière très égyptienne. La partition pour l'orchestre de 24 instruments à cordes, fut jouée par the Orchestra of St. John's Smith Square, qui réside à Oxford, et fut composée par le seul et unique Johnny [sic] Greenwood (avec ses cheveux fraîchement coupés court). Apparemment Thom Yorke and Ed O'Brien ne savent pas lire le solfège ! Ces morceaux furent absolument fantastiques, capturant parfaitement une ambiance et une humeur riche, tout comme la musique que le groupe avait déjà enregistrée pour l'accompagner. La séance fut très excitante, avec tout le groupe présent pour l'entendre, et Jonny faisant une superbe première expérience de chef d'orchestre à la fin.

Les membres du groupe sont eux-mêmes très humains ("normaux" ne semble pas approprié), on ne croirait pas du tout qu'ils sont célèbres. Ils furent très amicaux avec moi, me donnant des autographes pour une copine fanatique, et semblaient surexcités et nerveux à propos de toute cette aventure. Et j'aimerais saisir l'opportunité de dire que Thom Yorke n'est pas du tout un vieux con, il est vraiment sympa - il a pris le temps de me parler et de me signer des trucs, chose qu'il n'a pas pourtant pas la réputation de faire. Je pense que nous allons tous nous régaler quand le nouvel album, toujours sans nom, sera publié plus tard dans l'année, et je pense que la longue attente des fans sera bien récompensée. Attendez-vous à une interview exclusive pour Catalyst dans quelques temps, et essayez de ne pas user vos vieux CDs en attendant le nouveau !

L'auteur, de travers